La “psychanalyse en longues séances”

AEP - Edipo Re illustrato da Hans Erni

Image : Œdipe Roi illustré par Hans Erni - détail

Les longues séances se caractérisent par la conjonction de deux paramètres portant spécifiquement sur la dynamique des associations libres : la durée type de trois heures et la fréquence d'au moins cinq fois par semaine.

Le rythme induit par cette complémentarité durée-fréquence amplifie le processus associatif et confère au travail analytique une continuité et une profondeur accrues. Il donne à l'analysé la possibilité de raconter son histoire actuelle et passée, de la décrire et de l'appréhender jusque dans ses plus infimes détails.

Les longues séances facilitent ainsi l'émergence de vécus, désirs, défenses et émotions qui ont été refoulés dans l'inconscient durant la période utéro-infantile et que, sans le savoir, nous répétons tout au long de notre vie.

L'analysé peut alors prendre acte de ses répétitions heureuses et malheureuses, en particulier névrotiques, se situer dans ses lignées maternelle et paternelle et se rendre compte que le destin n'est pas du hasard.